Mobilité autonome d'un enfant : les risques à considérer 

La mobilité autonome d'un enfant est le fait de laisser un enfant de bas âge marcher tout seul dans la rue sans aucun accompagnement. Ce phénomène est très constaté dans nos villages ainsi que les quartiers de ville parce que les parents n'en ont aucune idée des risques. Cet article vous apporte des informations pour mieux vous ressourcer sur ce phénomène.

Les raisons qui mènent à livrer un enfant à une mobilité autonome

Selon une étude menée par les chercheurs pédospécialistes, beaucoup de foyers se laissent à cette pratique de façon prématurée. Comme détaillé sur https://www.mobilityinthecity.com/, ce phénomène est le plus remarquer chez les foyers monoparentaux, les gestions de planning familial, et les foyers obligés à respecter les contraintes professionnelles. En effet, il y a certains de ses parents qui sont très pris par leur vie professionnelle qui leur impose un horaire d'assiduité au travail. Pour cela, ils ont du mal à déposer leurs enfants à l'école chaque matin et vu le manque de moyens financier les enfants sont livrés à de longues distances qui séparent l'école de la maison. Chez d'autres, il s'agit d'un problème d'ignorance ou de manque de connaissance pensant que l'enfant a déjà l'âge qu'il faut, mais tel n'est pas encore le cas. Ainsi, il est recommandé d'être éveillé et de prendre en main les responsabilités qui incombent à un parent afin d'esquiver les risques.

La mobilité autonome d'un enfant et ses risques

Laisser marcher un enfant tout seul dans les rues est une mauvaise pratique pleine de représailles. Considérant toujours les résultats de recherches menés par les pédospécialistes, l'âge à laquelle on peut laisser un enfant circuler tout seul est de 9 à 12 ans, en dessous de cette marge, c'est un véritable danger. C'est pour dire qu’avant de laisser un enfant circuler seul dans les rues,il doit se sentir prêt, doit avoir un sens éveillé, doit avoir un esprit cognitif bien développé. Un enfant en âge de moins de 9 ans à un visuel faible et ne pourra pas voir de loin un danger si vite qu'un adulte. C’est la raison pour laquelle les risques qu'il soit exposé à un accident vulgaire sont énormes. Aussi, les enfants sont trop agités, ils considèrent la rue comme un jardin et les véhicules comme un jouet amusant. Alors pour éviter tout désagrément, les parents doivent prendre en mains leurs responsabilités.